Corpuscrit

(2 avis client)

Mila Dark, une auteure à succès, peine à achever le second opus des aventures de Borowak, tueur en série impitoyable et sanguinaire. Fragilisée par un énième échec sentimental, pressée par les exigences de son éditrice, Mila consent à se mettre au vert et part s’isoler en plein coeur de la Vallée de la Semois pour tenter de finaliser son manuscrit. L’auberge rouge ressemble à un véritable havre de paix. Un cadre idyllique, un calme salvateur et des rencontres exaltantes vont rythmer son séjour. Pourtant, une nuit, tout va basculer. Entre horreur, sadisme et humiliations, la jeune femme va devoir se battre pour sortir vivante de cet enfer dans lequel elle se trouve prise au piège.

2,99 18,00 

Ebook
2,99 
Papier
18,00 
Effacer
UGS : ND Catégorie : Étiquettes : , ,
Format

,

Nombre de pages

327

ISBN papier

978-2-37910-001-7

ISBN numérique

978-2-37910-004-8

Artiste

Christelle Colpaert Soufflet

2 avis pour Corpuscrit

  1. lesdeliredelou

    Mila Dark alias Janelle fait une grave dépression suite à une fausse couche. En plus de perdre son bébé elle perd également son mari qui, n’arrivant pas à la sortir de sa dépression, préfère la quitter pour refaire sa vie.

    Elle réussira à trouver la force de se relever en se servant de sa douleur : elle va alors écrire un livre sur un tueur impitoyable et sanguinaire qui deviendra un best-seller.
    Une façon pour elle d’exorciser sa douleur.

    Pour pouvoir écrire un deuxième livre, Mila part quelques jours au vert, dans une charmante auberge.
    Ce séjour va être l’occasion pour elle de retrouver l’inspiration, de faire de belles rencontres.
    Mais cela va surtout être l’occasion pour elle de connaitre un véritable calvaire.

    Entre horreurs et humiliations, sera-t-elle suffisamment forte cette fois pour s’en sortir ?

    *****

    Comment réagiriez-vous si vous étiez prisonnier, quelque part, sans vous rappeler le pourquoi du comment ? Succomberiez-vous à l’angoisse, inerte dans un coin ; ou feriez-vous tout pour vous en sortir ?
    Dès les premières pages, Christelle Colpaert Soufflet nous propose de plonger dans cette histoire efficace où la terreur est à son comble.

    La narration se fait à la première personne. C’est Mila qui vous raconte son histoire, son calvaire !
    J’espère que vous avez le cœur bien accroché.
    L’atmosphère est angoissante, sordide.
    C’est une histoire dans laquelle, pour survivre, Mila devra faire des choix qui vont à l’encontre de ses convictions, qui mettent en péril sa dignité.

    L’auteur maîtrise très bien le dosage de la terreur. L’écriture est efficace, précise.
    Là où certains lecteurs verront des longueurs, moi j’ai y vu une façon astucieuse pour l’auteur de nous impliquer pleinement dans le calvaire de Mila, de nous immerger dans cette folie sans nom. J’ai eu le sentiment de vivre cette horreur au même rythme que Mila. Cela donne une dimension plus réelle à cette histoire qui est très intense psychologiquement.

    Moi qui suis fan des films d’horreur, j’ai eu l’impression de visionner un de ces films dans lequel votre corps reste crispé durant tout le récit car votre niveau de stress est incontrôlable. D’ailleurs, ce livre n’est pas sans me rappeler les films « Saw ».
    Vous êtes dans la même galère sans possibilité dans sortir !

    Bien que j’ai deviné en partie la fin, cela reste pour moi un très bon moment de lecture.

    Cette auteur a déjà plusieurs livres d’horreur, de fantastiques, de maisons hantées à son actif, je vais m’atteler à les découvrir avec beaucoup de plaisir et d’intérêt.

  2. Céline Charlemagne

    Corpuscrit est un thriller horrifique, mais sans aucune dimension fantastique ou surnaturelle. Il s’agit d’un huit-clos oppressant où Mila, unique personnage à se débattre avec l’innommable, doit trouver le moyen de s’échapper en suivant le parcours tracé pour elle. Entre escape game infâme et jeu de rôle névrosé, le récit met la jeune femme et le lecteur à rude épreuve, dans un Koh-Lanta de la noirceur.

    Toutes les phobies viscérales y sont représentées et l’écriture efficace de Christelle Colpaert Soufflet malmène même les plus aguerris d’entre nous. Je n’ai pas de répulsion particulière pour les bébêtes en tout genre et pourtant je me suis surprise à plusieurs reprises à réprimer des frissons de répulsion ou à me gratter compulsivement. Les blessures et avanies subies par Mila, nous les subissons, ainsi que ses peurs et ses douleurs. À partir de presque rien, finalement, l’autrice parvient à insuffler un malaise persistant, une sensation d’étouffement insupportable. Les chapitres antérieurs à l’action viennent encore amplifier ce sentiment, car porteurs d’une menace diffuse que l’on devine.

    La fin offre une jolie pirouette inattendue, même si quelque peu improbable. Mais on s’en moque, le livre a rempli son office !

    À ne pas mettre entre toutes les mains ! (comme la magnifique couverture le laisse présager)

    Mon seul bémol concerne le choix de mise en page : les paragraphes ne dépassent pas 3 ou 4 lignes et les sauts de lignes incessants font que l’oeil accroche du vide et le rythme de la lecture s’en trouve cassé.

    Âmes sensibles s’abstenir, les autres… éclatez-vous !

Ajouter un commentaire

Chroniques

« C'est un livre qui nous plonge dans les affres les plus horribles de l'être humain, un de ceux dans lesquels il excelle : la torture. Le tout sans jamais croiser son tortionnaire. C'est époustouflant de cruauté et de sadisme. »

Nualiv, août 2019

« J’ai beaucoup aimé ce roman, Christelle Colpaert Soufflet a véritablement un don pour nous faire frissonner et grimacer.  Les scènes décrites sont de véritables pièces ouvertes devant nous, chaque détail est parfaitement pensé et rien n’est oublié pour nous plonger toujours plus loin dans le frisson et vous mettre face à vos plus grandes peurs. »

Au fil des pages de Nath, août 2019

Vous aimerez sûrement...