Les anges oubliés
Les anges oubliés
Back Cover
Look Inside

Les anges oubliés

(2 customer reviews)

La majorité des enfants sont bénis… d’autres, maudits. Et certains n’auraient jamais dû naitre du tout. Dans l’obscurité des égouts, beaucoup de ces enfants oubliés survivent malgré tout. Gemma aime son travail, elle s’occupe des égouts du XIXe siècle avec passion, même quand un grassberg vient les bloquer. Un jour, elle découvre que les créatures les plus dangereuses qui infestent les égouts ne sont pas les rats. Elle fait alors appel au detective Pardoe et au sergent Patel, tous deux expérimentés dans la résolution de crimes étranges et terrifiants. Mais sauront-ils faire face à la mère de toutes les horreurs ?

4,99 

Les anges oubliés – Ebook
4,99 
Clear
SKU: N/A Category: Tags: , , , , ,
Format

,

ISBN papier

978-2-37910-043-7

ISBN numérique

978-2-37910-057-4

Nombre de pages

358

Author

Graham Masterton

2 reviews for Les anges oubliés

There are no reviews yet.

Be the first to review “Les anges oubliés”

Editorial Review

"Graham Masterton est un pilier de l’horreur, il fait en effet partie de mon podium des auteurs horrifiques. Ses romans emplis de terreurs, destinés à un public averti. La nature gore et quelque fois choquante, m’emmène à chacun de ses romans dans un univers trépident, où le cœur s’emballe, où l’immersion est totale. J’ai aimé retrouvé le duo Patel et Pardoe car ce roman n’était pas leur première enquête. L’écriture simple mais recherchée est typique de Graham Masterton tout y est compréhensible, et l’on voit le travail d’investigation effectué et certains éléments bien creusés et expliqués aux lecteurs."

Valentine pour Les chroniques d'une liseuse de bonne aventure, avril 2021

"Avec Les anges oubliés, Masterton revient à l’horreur bien sanglante, à du gore crasseux, parfois franchement dégeu, bien plus violent que ce qu’il proposait avec sa série Jim Rook par exemple. C’est un retour vers le Masterton des débuts, celui dont l’imagination macabre débordante n’était aucunement freinée par des contraintes de réalisme et qui ne s’embarrassait pas de rester crédible lorsqu’il se laissait emporté par ses outrances."

Hellrick, novembre 2020

"Dès le début de cette histoire vous allez découvrir un mystère assez terrible. Vous allez entrer dans l’obscurité des tréfonds des égouts et découvrir d’étranges créatures aussi belles qu’horribles à la fois. Difficile de se les imaginer, mais, au fil des pages, l’auteur arrive à nous les décrire de telle façon que l’on les visualise très bien. […] En lisant ce très bon roman vous allez vivre un cauchemar éveillé. J’ai retrouvé la plume qui m’a fait tant aimé ce style horrifique typique de Graham. Je vous le recommande à 100% si vous aimez le genre d’histoire qui vous fera frissonner."

Jessica Barrial sur Facebook @NosDéliresLittéraires, septembre 2020

"Le […] roman, Les Anges Oubliés est la suite de Ghost Virus qui permet à Graham de revenir à ses racines de l’horreur. Bien qu’il n’ait jamais quitté ce genre, il a réussi à l’améliorer et à le porter loin dans le futur. […] C’est un livre qui prend des risques et qui tient ses promesses à chaque tournant horrible. Ses personnages sont au-dessus de la moyenne et il écrit dans un style très tridimensionnel qui attire le lecteur et lui permet de s’identifier. Même les victimes deviennent quelqu’un que les lecteurs aiment vraiment. […] Masterton est capable de mélanger différents styles dans un kaléidoscope de genres fluides pour en faire un roman exceptionnel. […] Si vous voulez lire un roman d’horreur inhabituel se déroulant à Londres avec une intrigue intéressante, des scènes dures (meurtres), des violences domestiques, des actes de cannibalisme, des moments étranges et un bon plan de satire, c’est le bon choix. Bien écrit, au rythme rapide, un grand roman de Masterton au XXIe siècle. Hautement recommandé !"

Culturevsnews, août 2020

"J’ai l’habitude de lire des romans policiers dont certains sont assez sombres, des thrillers aussi mais Les Anges oubliés est empreint d’une telle noirceur… C’était incroyable. Ne vous attendez pas à être ménagé ! Une intrigue retorse et une cruauté exemplaire sont de mise dans ce roman ! De fait, chères âmes sensibles, passez votre chemin… Je me suis complètement écartée de mes lectures habituelles pour plonger dans une enquête sanglante et perturbante. L’ambiance horrifique est oppressante voire franchement glauque par moments. Les descriptions des blessures infligées aux uns, le meurtre pur et simple d’autres […] sont impressionnantes à lire, […] c’était horrible, cru, mais tellement bien écrit ! […] Les dernières pages sont glaçantes, énigmatiques… En résumé, il s’agit d’un roman sombre, sans détour sur la violence qu’il évoque, sans fard sur les thématiques qu’il aborde […]. L’enquête tortueuse est extrêmement bien maîtrisée, et prend une tournure très intéressante dans la seconde partie du livre."

Amélia pour Plume d’Ayorin, août 2020

"Là où l’auteur gère […] l’aspect horreur et surnaturel, c’est au niveau de la narration et des créatures présentes. Le début du livre alterne plusieurs points de vue avant que les différentes trames ne se rejoignent. […] La seconde partie du roman est beaucoup plus tournée vers l’action mais le début du roman permet de poser une ambiance horrifique et un peu glauque par moments. Les aspects liés à la maternité peuvent être difficiles à lire pour certaines personnes. Des passages se déroulent également dans les égouts et en rajoutent au côté malsain et repoussant déjà présent. Les créatures présentes sont assez saisissantes. Elles apportent une dose d’effroi non négligeable. […] L’impression d’horreur est renforcée par le fait que tout ce qui se produit arrive à des personnages qui pourraient être les lecteurs, une horreur à la fois monstrueuse et humaine. L’aspect enquête est également bien géré par l’auteur avec un récit rythmé et efficace qui en fait un vrai page turner. […] On se laisse prendre facilement par le récit et par son duo de policiers détonants. L’ambiance et l’horreur sont bien traitées, le roman est efficace."

Céline Danaë pour Au pays des caves Trolls, juillet 2020

"Ce thriller ésotérique est très prenant et m’a rappelé les anciens de Stephen King. […] L’écriture est très agréable avec des chapitres courts et un rythme soutenu, il y a sans cesse de l’action et aucune place pour l’ennui. […] C’est un thriller ésotérique et fantastique vraiment excellent qui ravira les amateurs du genre. Les personnages principaux sont très sympathiques, ce ne sont pas des super héros, mais des policiers pleins de doute et très humains. Jamila est pakistanaise d’origine et l’auteur ne cache pas les attitudes racistes dont elle est parfois victime, surtout de la part des délinquants qu’elle arrête. Elle se sent à la fois anglaise et pakistanaise, sa double culture est une richesse qui aidera à résoudre l’enquête et c’est un des aspects les plus intéressants du livre, en dehors du côté thriller. L’approche du surnaturel n’est pas la même dans la culture musulmane et occidentale et Jamila se sent tiraillée entre les deux. […] Je recommande très chaleureusement ce livre qui m’a donné grande envie d’en découvrir d’autres de Graham Masterton dont la réputation n’est pas usurpée, ses romans valent ceux de Stephen King."

Patricia Mathey pour PatPolar, juillet 2020

"Graham Masterton […], maître incontestable et incontesté de l’horreur, […] vous propose ici une histoire qui va vous terrifier. Attention, livre destiné à un public averti. Prenez des bases classiques des films d’horreur : des égouts, des morts qui reviennent à la vie, des corps décapités, démembrés, mélangez le tout et vous avez la trame de ce livre. […] Les scènes sont si bien décrites et si réalistes (mais aussi parfois d'une grande violence) que vous êtes plongés dans cette atmosphère sombre et pour un peu vous arriveriez même à sentir les odeurs décrites. Si cela vous effraye, sachez que Graham Masterton distille quelques pincées d’humour par-ci par-là, histoire de vous détendre (deux secondes). Et il repart de plus belle jusqu'au dénouement final qui est tout à fait ce type de fin que j'aime. […] Je dois avouer que j’ai eu du mal à ne plus penser à ce livre une fois terminé […] !"

Lou sur Facebook @Lesdé-liredeLou, juillet 2020

"Alors, là… Je n’ai pas les mots. C’est un réel coup de cœur, personnellement ! Je me mets de plus en plus aux romans policiers, mais c’est vrai qu’il manque souvent un petit quelque chose pour que j’accroche réellement. Ici, le paranormal associé au genre nous offre un roman dont on n’arrive plus à se détacher. J’ai vraiment dévoré cet ouvrage d’un bout à l’autre et je ne me suis pas ennuyée un instant. En fait, j’étais nerveuse tout du long car je voulais connaitre la suite. J’aime les romans d’horreur […] mais étrangement, il est très rare qu’ils arrivent à m’effrayer… Soyons honnêtes : Il n’y a que Duma Key de Stephen King qui ait réussi à me foutre les chocottes. Jusqu’à ce roman-ci. C’était un vrai régal, j’ai frissonné d’horreur, j’ai tremblé. Non, vraiment, il n’y a qu’une chose à dire : Pour moi, c’est un vrai chef d’œuvre d’horreur."

Mélanie Desforges pour L'allée des livres, juillet 2020

"Je ne connaissais que de nom l’auteur, ce fut une très belle découverte. Les Anges oubliés est un thriller horrifique qui se passe dans le Londres de 2020, où l’on retrouve les deux enquêteurs Jerry et Jamila qui se penchent une nouvelle fois sur des phénomènes inexpliqués. Ces bizarreries commencent dans les égouts de la ville, en quelques phrases en quelques mots Graham nous décrit si bien les égouts que je pouvais sentir les effluves nauséabondes qui s’en dégageaient. […] Nos deux enquêteurs résoudront l’enquête avec l’aide d’un personnage des plus inattendu. Si j’ai été réticent à le lire cela n’a pas duré plus de quelques pages. Tout de suite j’ai été aspiré par sa lecture sans avoir envie de le quitter. Le rythme de l’enquête est soutenu du début à la fin, parfois des pauses mais elle ne dure  jamais bien longtemps. L’année n’est pas finie, mais pour l’instant c’est un coup de cœur […]."

Ulfin Liath pour L'univers d'Ulfin, juillet 2020

You may also like…