Aquaal, le secret de l’Île Originelle

Précommandez votre exemplaire avant le 31 avril minuit, et recevez votre roman dédicacé par l’autrice, un ex-libris exclusif numéroté et dédicacé, de petits cadeaux surprises et une chance de gagner une reproduction grand format  en PVC de l’illustration de couverture.

« Parce qu’elle ne possède pas l’Aquaal, la magie de l’océan, Eléanore est condamnée à rester toute sa vie à terre. Une situation inacceptable pour cette jeune femme au fort tempérament.
Pour échapper au mariage qu’on lui impose, elle grime ses traits et embarque sur un navire sous l’identité d’un garçon.
Eléanore, dite La Mouette, est alors loin de s’imaginer quelles dangereuses aventures l’attendent, que ce soit parmi les pirates ou sur l’île Originelle, source de l’Aquaal. »

18,00 

Catégorie : Étiquettes : , , ,
ISBN papier

978-2-37910-068-0

Couverture

Tiphs

Nombre de pages

236

Artiste

Aurélie Genêt

Avis

Il n'y a pas (encore) d'avis.

Soyez le premier à donner votre avis.

Chroniques

"L’héroïne se définit par elle-même, sans avoir besoin d’une romance pour la faire progresser. Elle n’est pas non plus parfaite et, que ce soit dans le passé ou le présent, multiplie les erreurs durant sa progression. La magie elle-même reste plutôt discrète et ne sert pas de prétexte à un concours de puissance entre les différents personnages. C’est un outil parmi d’autres, et Eléanore prouve que l’on peut très bien s’en passer. Dès les premiers chapitres, l’autrice nous attache à son héroïne et nous incite à vouloir en savoir plus. Du coup, les pages s’enchaînent à toute vitesse pour un moment de détente picaresque plus qu’agréable. Une belle surprise."
Outre Livres, avril 2021

Un roman fantasy destiné aux adolescents et aux jeune adultes, très distrayant et bien écrit.
Sur l’Archipel l’immense majorité de la population possède l’aquaal, une magie en lien avec la mer qui facilite la navigation, certains peuvent commander aux vents, aux courants, communiquer avec les animaux marins etc. Etre dénué de ce sens est ressenti comme une honte et empêche de devenir marin comme tout le monde. Eléonore est fille d’un riche marchand et elle n’a pas d’aquaal. Sa mère décide donc de la marier au fils d’un autre marchand, en espérant qu’elle tombera vite enceinte et que personne ne s’apercevra du problème. Il lui reste une année pour se préparer, mais à seize ans elle rêve d’aventures et refuse cette vie toute tracée. Elle s’enfuit une nuit vers le port, déguisée en garçon et s’embarque sur un bateau modeste [...] Il l’entraînera dans de grandes aventures comme pirate et surtout dans la recherche de l’Ile Originelle, source de l’aquaal que tous les marins rêvent de découvrir.
Le roman est construit sur l’alternance de chapitres racontant le naufrage de la jeune fille et sa quête sur l’île originelle ou son passé. Pour faciliter la compréhension des jeunes lecteurs, il y a une double série de chapitres numérotés en chiffres arabes ou romains. Le présent est conté à la troisième personne alors qu’Eléonore raconte ses souvenirs en « je ».
J’ai trouvé ce livre très agréable, les scènes de batailles et de tueries sont assez brèves, ce qui est appréciable en fantasy, on évite aussi la romance, même si on n’est pas passé loin, encore un bon point pour ce livre. De plus il est très bien écrit, avec une très belle langue, tout en restant simple, encore un point important pour la littérature jeunesse.
Il s’agit surtout d’un livre destiné à distraire ses jeunes lecteurs et à stimuler leur imagination. [...] L’héroïne doit réussir quelques épreuves, en particulier déjouer les pièges de l’île et sa faune peu sympathique. Eléonore comprendra qu’elle doit se pardonner et se réconcilier avec elle-même pour réussir.
Un roman jeunesse très sympa que je recommande chaleureusement.
L’île aux 30 polars, mars 2021