Permis de mourir

(3 avis client)

Certains visent le permis de conduire.

Moi, je rêve qu’on me délivre mon permis de mourir.

Une adolescente aux allures d’ange, une fête bien arrosée, une vie de Belle au bois dormant.

Clémentine vous emmène dans la dure réalité de sa vie.

4,99 

Permis de mourir – Ebook
4,99 
Permis de mourir – Papier
12,00 
Effacer
UGS : ND Catégorie : Étiquettes : , , ,
Format

,

Nombre de pages

84

ISBN papier

978-2-37910-041-3

ISBN numérique

978-2-37910-056-7

Illustration de couverture

Mina M

Artiste

Delphine Dumouchel

3 avis pour Permis de mourir

  1. Mélissa Garcia diaz

    Un vrai moment de bonheur!L’écriture est fluide et légère.Très facile à lire et on ne peut le lâcher.Les émotions sont là.J’ai adoré et en plus qu’elle couverture!le seul défaut:Je ne voulais pas le finir!

  2. socoudert

    Un nouveau coup de cœur chez Livr’S Éditions. Un roman très court qui vous embarque complètement. La plume de Delphine Dumouchel vous emprisonne et vous laisse glisser dans cette histoire tragique.
    Je ne pensais pas aimer cette histoire, ce n’est pas mon genre de prédilection, et pourtant, je n’ai pas pu le lâcher avant d’avoir lu la dernière ligne !

  3. L’Âme des Mots

    Cette novella nous entraîne dans le quotidien de Clémentine. Le lycée, une fête, les amours. Sa vie n’a plus les allures de celle d’une lycéenne. Tout ce qu’elle souhaite c’est être libérée.

    Tout d’abord, je remercie l’autrice ainsi que Livr’s Editions pour leur confiance et ce service presse.

    Je découvre la plume de Delphine Dumouchel pour la première fois à travers cette novella destinée à un public adolescent. C’est une plume fluide qui se laisse lire très facilement et rapidement.

    Clémentine nous raconte son histoire, nous plongeons donc dans cette histoire racontée à la première personne. La jeune fille nous donne les sensations et ses impressions, nous ne savons pas où elle se trouve ni pourquoi elle se sent comme ça. Puis elle nous raconte sa dernière journée. Clémentine est une élève normale ni studieuse ni délinquante. Elle profite de sa vie de lycéenne avec ses amis. Elle aborde ensuite le sujet de la soirée et les conséquences. Elle a désobéi à ses parents. Elle a bu de l’alcool qui pour Clémentine n’est pas si dangereux. Mais c’était avant qu’elle se laisse mener par le Don Juan dont elle est amoureuse, c’était avant cet accident… On comprend bien vite que Clémentine est « enfermée » dans son propre corps, prisonnière d’elle-même. Elle nous raconte son quotidien et de l’après pour ses parents, ses amis, comment vivent-ils? Plusieurs émotions sont suscitées chez nous lecteurs, la révolte, l’indignation, la compassion…

    C’est un texte assez fort qui passe plusieurs messages dont notamment la dangerosité de l’alcool. Clémentine avait sa vie devant elle, elle devrait passer son permis mais le seul permis qu’elle attend désormais est celui de mourir. Des messages poignants adaptés pour un jeune public.

    « Permis de mourir » est une lecture intéressante qui se lit sans difficulté. D’abord intrigués nous sommes ensuite dans l’étau des sensations et émotions de Clémentine. J’ai apprécié ma lecture mais sans être captivée totalement.

    Lien: https://lamedesmots.weebly.com/litteacuterature-jeunesse/permis-de-mourir-delphine-dumouchel

Ajouter un commentaire

Chroniques

"Delphine Dumouchel a fait le choix de ne pas conclure sur une fin heureuse où tout est vite oublié, comme si cet accident n’impliquait pas de conséquences. Elle arrête son histoire à un moment assez dur, qui provoque de l’empathie pour le personnage de Clémentine et laisse au lecteur le loisir d’imaginer la suite, la fin, de se poser des questions sur la vie et la façon dont on souhaite exister. J’ai été scotchée par ce choix inattendu... Je pense que ce roman peut être un excellent outil pédagogique pour un niveau lycée / secondaire car il ouvre au débat tout en sensibilisant aux dangers d’une trop grande consommation d’alcool. S’il ne révolutionne pas le thème, il n’est finalement pas dénué d’intérêt du tout pour sa fin osée qui pousse à réfléchir."

Ombrebones, septembre 2020

"La couverture est sublime, c’est elle qui m’a donné envie de lire ce court roman, […] qui exprime pas mal d’éléments. […] J’ai aimé le point de vue de Clémentine, de cette personne qui découvre certains interdits, se fiche des règles […]. Puis, ses questionnements face à soi-même, face aux incompréhensions, face aux attentes puis aux conséquences. […] La narration m’a interrogée. En premier, la lecture est facile, entraînante et pleine de questions concernant les sentiments et donne le ton. […] Le récit est riche de vocabulaire, représentant les émotions et les sentiments de Clémentine avec assez de justesse. […] Je n’ai pas pu m’empêcher de sourire à la fin et de rire de temps à autre."

Nenvyal pour De fil en histoire, août 2020

"Grande fan du travail de Mina M, j’ai tout de suite été attirée par la couverture qui, comme toujours avec l’illustratrice, est de toute beauté. Mais c’est bien le résumé qui m’a donné envie de me plonger dans cette courte, mais non moins intense, histoire. […] Progressivement, il se produit une sorte de basculement, l’attachement à Clémentine opère et devient alors viscéral. Comme si c’était une amie ou un membre de notre famille, son sort nous prend aux tripes et l’on n’a plus qu’une envie, qu’elle se réveille de ce cauchemar ! […] En conclusion, […] l’autrice propose un texte poignant qui ne pourra qu’émouvoir et frapper les lecteurs en plein cœur !"

Light and smell, août 2020

"C’est une plume fluide qui se laisse lire très facilement et rapidement. Clémentine nous raconte son histoire […] à la première personne. La jeune fille nous donne les sensations et ses impressions, nous ne savons pas où elle se trouve, ni pourquoi elle se sent comme ça. […] Elle nous raconte son quotidien et l’après pour ses parents, ses amis, comment vivent-ils ? Plusieurs émotions sont suscitées chez nous lecteurs, la révolte, l’indignation, la compassion…C’est un texte assez fort qui passe plusieurs messages dont notamment la dangerosité de l’alcool. […] Permis de mourir est une lecture intéressante qui se lit sans difficulté. J’ai apprécié ma lecture […]."

Messina pour L’âme des mots, août 2020

"Si cette Novella possède une certaine banalité, la plume de Delphine Dumouchel la rend captivante. Elle se lit d’une traite et pas seulement en raison de sa longueur. Son écriture est fluide et dynamique. Elle copie le flux de la pensée en délaissant l’incohérence que cette dernière peut revêtir. Il n’y a pas de place pour l’ennui. Les éléments s’enchainent avec un bon rythme, oscillant entre émotion et légèreté. Permis de Mourir est une histoire poignante mettant en scène, à travers Clémentine, les dégâts de l’alcool sur une jeunesse se croyant invincible et qui paie le prix de son inconscience. Le tout est présenté selon un point de vue original qui, je l’espère, touchera le public cible."

Lumerolle pour Une loupiote dans la nuit, août 2020

"Les premières pages de ce texte sont assez énigmatiques. […] L’autrice nous emmène […] dans le passé de Clémentine où nous revivons les événements qui l’ont conduite là où elle est aujourd’hui ! J’ai beaucoup apprécié ce choix narratif qui simule l’intérêt du lecteur, impatient de découvrir le pourquoi et le comment de ce qui est arrivé ! […] Autre petite chose concernant la forme du texte (ou son découpage) : l’autrice place régulièrement entre ses paragraphes des termes reflétant des humeurs ou des émotions, tels que « angoisse », « libération », « frustration »… Autant de petits mots qui anticipent la suite et donnent le ton sur ce qu’il va advenir dans les deux-trois paragraphes suivants ! J’ai personnellement trouvé ce procédé judicieux et intéressant ! Il titille la curiosité du lecteur et rend l’intrigue très addictive, dynamique et rythmée ! […] C’est un récit prenant qui se dévore d’une traite ! De plus, le message véhiculé est crucial et porteur de sens, très bien adapté au public cible !"

Les livres de Rose, août 2020

"Je suis soufflée, en commençant l’aventure avec ce roman, on croit que tout est normal puis au fil des lignes, on comprend et on se rend compte de la réalité du récit, j’ai été interloquée, mais n’ai pas pu me décrocher de ma découverte ! C’est un style d’écriture que je ne connaissais pas et je trouve que c’est très intéressant, la plume de l’auteure est fluide et on dévore chaque mot à une vitesse folle ! […] J’ai serré les dents toute ma lecture pour ne pas fondre en larmes ou devenir folle ! Preuve que ce livre est à découvrir sans attendre et que cette auteure a un véritable « truc » dans sa création ! J’ai adoré !"

Ana sur Facebook @LesavislivresqueduPhoenix, août 2020

"Cette histoire est assez fluide à lire. J’ai bien aimé la manière d’écrire de l’auteure qui […] exprime beaucoup les sentiments ressentis par les personnages. C’est assez rafraichissant car on ne retrouve pas cette façon d’écrire souvent. Le style est adapté à tous les âges : il n’y a pas de difficultés. […] C’est mouvementé, il y a de l’action. Ce livre est bien fait, et cette histoire aborde des sujets intéressants, et surtout importants."

Sarah Prévinaire pour Twenty One – Media, juillet 2020

"Une claque ! Cette nouvelle est belle, juste et émouvante. Clémentine est une jeune lycéenne pleine de vie, amoureuse, adolescente dans ses excès, dans ses affrontements avec l’autorité. Malheureusement […] à la suite d’un accident, sa vie va basculer. L’auteure choisit de raconter les pensées de la jeune fille exprimées à la première personne du singulier. Clémentine raconte ce qu’elle entend, ce qu’elle comprend, ce qu’elle imagine aussi, mais également ce qui lui est arrivé. Et cela sonne tellement vrai ! Pas d’exagération dans le ton de l’adolescente, pas de caricature non plus. A n’en pas douter une nouvelle qui parlera aisément à son public cible."

Marie sur Instagram @LeslivresdeMarie, juillet 2020

"C’est une histoire courte mais intense, dépeignant la fin brutale d’une vie normale d’une ado. Tout au long du livre, l’auteure relate tous les évènements qui ont conduit à ce jour tragique et garde le suspense jusqu’au bout. J’ai beaucoup aimé le côté immersif de l’histoire et le point de vue choisi par Delphine Dumouchel. Un livre avec un style littéraire atypique et introspectif."

Juliette D. sur Instagram @legrimoiremagique, juillet 2020

"Cette histoire fût brève, mais je n’ai pu m’empêcher d’être émue et touchée par la finesse de l’auteure qui au travers de l’histoire de Clémentine aborde de manière subtile divers sujets et thématiques extrêmement délicates. La vie ne tient qu’à un fil, c’est l’effet papillon, petites causes grandes conséquences…"

Valentine pour Les chroniques d'une liseuse de bonne aventure, juin 2020

Vous aimerez sûrement...