Clément Coudpel contre les spectres de Samain

(3 avis client)

« Clément Coudpel porte un nom de famille un peu étrange, il l’admet. En dehors de ça, il se considère comme n’importe quel garçon de treize ans : il aime les mangas, les jeux vidéo et trainer avec son meilleur ami, Takeshi, dans leur petit village liégeois. Ce qu’il veut dans la vie ? Aucune idée ! Mais une chose est sûre, il n’embrassera pas la malédiction familiale. La magie, les cimetières, les macrales, les fantômes, très peu pour lui. Et toute la pression qu’il subit au quotidien n’y changera rien, peu importe à quel point ses détracteurs vont loin. Il laisse ça à son aînée, Camille, qui s’en sort comme une cheffe. Sauf que quand cette dernière disparait à quelques jours de Samain, Clément craint de ne plus avoir le choix… »

4,99 18,00 

Ebook
4,99 
Papier
18,00 
Effacer
UGS : ND Catégorie : Étiquettes : , , , ,
Nombre de pages

388

Format

,

ISBN papier

978-2-37910-049-9

ISBN numérique

978-2-37910-060-4

Illustration de couverture

Jennifer Peulen

Artiste

M. d'Ombremont

3 avis pour Clément Coudpel contre les spectres de Samain

  1. socoudert

    J’ai entendu le résumé à de nombreuses reprises durant le salon les aventuriales. Plus je l’entendais, et plus j’avais envie de savoir ce qu’était un Macrale. J’avais également envie de rencontrer Coudmou, ce vers avec des yeux « si doux »…
    Eh bien, cela n’a pas loupé. J’ai accroché dès le début et j’ai aimé chaque page.
    L’autrice écrit avec justesse la personnalité de ses personnages. Clément et ses joies de l’adolescence Geek, Clément et ses tourments, Clément et son rejet du Chemin.
    Camille et sa cape de superhéroïne, Camille et la pression insupportable qui repose sur ses épaules, Camille et ses fêlures.
    Il en est de même pour chaque personnage, vous allez les découvrir et aimer leurs qualités, mais surtout leurs imperfections.
    Et puis les relations entre personnages sont justes extra Clément/Takeshi, Camille/Thomas, la fratrie/l’oupyr, etc…
    Enfin bref, j’ai adoré. C’est un coup de cœur.
    Merci M. d’Ombremont – OmbreBones !
    Un livre de Livr’S Éditions.

  2. Virginie VINCENT (client confirmé)

    Enfin un livre qui raconte une histoire d’ado avec de vrais ados : des jeunes, qui ne sont plus des enfants mais pas encore des adultes, influençables qui ne se rendent pas compte de la réalité de la complexité de la vie.

    Manon a réalisé avec une justesse millimétrée (et un peu cruelle) des personnages réalistes.
    Tout au long de l’intrigue, on se demande qui sont les vrais méchants. Plus qu’un récit héroïque, c’est d’abord l’histoire de l’affrontement éternel entre l’ancien et le nouveau monde avec son lot de traditions qui s’opposent aux révolutions. Un rude combat qui n’épargne personne (à coup de pelle, ou pas…).

    Les clins d’œil aux folklores wallon et liégeois sont aussi agréables que les nombreuses incursions de la « pop culture », qui sont elles-mêmes, très souvent, ironiques.

    J’ai également beaucoup apprécié le style aussi familier que soigné adopté par l’autrice pour ce récit qui colle à la perfection au personnage de Clément. Ce choix ajoute à l’immersion dans le récit et au réalisme du personnage.

    En bref, un livre très frais malgré ses relents de cadavres putréfiés.

  3. Céline Charlemagne (client confirmé)

    À première vue, en lisant la quatrième de couverture, on pourrait croire à un roman jeunesse pour ados et pré-ados. Or, bien qu’accessible sans problème dès 13 ou 14 ans, il ne peut que régaler les lecteurs adultes. L’écriture est riche et fouillée et la structure narrative plus que plaisante, avec quelques belgicismes ici et là qui contribuent à l’impression de dépaysement pour les lecteurs français.

    Au vu de l’histoire, difficile de ne pas penser au début à Harry Potter et à l’opposition entre sorciers et Moldus. Mais Clément Coudpel n’a rien d’une fade resucée de la saga à succès, loin de là ! Certes, on sent que l’autrice a baigné dans l’univers de J.K. Rowling et elle s’autorise quelques clins d’oeil de fan, sans pour autant que le roman soit une énième fanfiction.

    Manon d’Ombremont a su brillamment créer un univers qui lui est propre, bourré d’humour, avec des personnages attachants et des créatures surnaturelles très construites et auxquelles on croit sans hésiter (mention spéciale pour Coudmou, mon préféré). Cet univers magique s’entremêle sans problème avec la réalité dans ce petit village belge, l’ancrage avec la vie de tous les jours constituant d’ailleurs le noeud de l’intrigue. Les péripéties s’enchaînent à un rythme soutenu, entrecoupées de passages plus réflexifs.

    Clément est un jeune ado tout à fait ordinaire dans ses envies et occupations, un gamin geek égocentré et complexé. Ses problématiques trouvent aisément écho en nous, y compris chez les lecteurs très éloignés de son âge. Car Manon a su trouver le juste équilibre pour que les problèmes existentiels de Clément et sa soeur possèdent une résonance universelle. Des thèmes très forts sont explorés finement, sous couvert de rebondissements de l’histoire : acceptation des différences, affirmation de soi, respect des désirs de l’autre (y compris le désir de mort), apprentissage des conséquences de nos actes, les notions de famille et d’amitié… Le tout exposé au travers d’un monde crédible du début à la fin. Sans discours moralisateur ou longues digressions philosophiques, l’autrice provoque la réflexion et l’empathie. Les aventures initiatiques du jeune Clément, dans leur violence et leurs affres, ne sont pas loin d’être une métaphore du passage à l’âge adulte. Et c’est plus que réussi.

    Sachant que le roman fourmille de références aux mangas et aux jeux vidéos, deux domaines que je ne connais pas, l’autrice a malgré tout réussi à me transporter sans me lasser. Ce qui n’était pas gagné !

    Si vous aimez le fantastique de qualité, Clément Coudpel devrait vous réjouir, c’est certain.

    J’espère qu’il y aura une suite, voire même plusieurs, jusqu’à former une véritable saga. L’univers est assez riche pour le permettre. Une J.K. Rowling francophone, ça aurait de la classe, non ?

Ajouter un commentaire

Chroniques

"Nous avons ici un roman fantastique récréatif à la fois drôle et dramatique qui s’inscrit parfaitement dans l’univers geek/otaku ultra-contemporain. C’est un vivier à références culturelles issues des jeux vidéos, des séries TV et anime et des mangas qui visera plus particulièrement les générations actuelles X et Y. La plume de Manon d’Ombremont vaut le détour, l’univers de cette autrice est riche et inspirant, elle propose réflexions et valeurs tout au long des aventures de Clément et Takeshi faisant de cette oeuvre une excellente lecture qui a du relief et de la densité. Elle a su proposer des concepts magiques originaux très rafraîchissants. Je ne saurai donc que trop vous conseiller ce roman."

La bougie de Vinayaka, avril 2021

" Oscillant entre introspection et action, le rythme du récit est particulièrement équilibré rendant la lecture fluide et agréable. Ajoutons à cela une plume très contemporaine, multipliant les références geek et mangas, et vous obtiendrez un roman ado réussi. Toutes les relations sont bien pensées et bien écrites, on devine parfois le poids qu’elles représentent, tout ce qui les lie et les blesse en même temps."

Les Dream-Dream d'une blogueuse, décembre 2020

"Je ne me suis pas ennuyé une seule seconde pendant ma lecture, il y a beaucoup d’action et aussi de suspense, je me demandais bien comment cette histoire allait finir. Les rebondissements arrivent petit à petit et j’étais vraiment surprise à chaque fois. Les multiples rebondissements me poussait à vouloir continuer le livre pour enfin connaitre la fin de l’histoire."

La pomme qui fait du rock, novembre 2020

"J’ai été tout d’abord attirée par la magnifique couverture de ce livre, qui est une marque de fabrique des Editions Livr’s. L’écriture est très fluide et agréable. L’auteur fait preuve d’une grande imagination pour créer ce monde surprenant. Les personnages sont bien développés et tous intéressants. Un roman surprenant que j’ai pris plaisir à lire et que je recommande chaleureusement."

L'île aux 30 polars, novembre 2020

"Dès le départ, je me suis attachée aux personnages. Ces derniers, malgré leurs particularités parfois « magiques », ont des faiblesses qui les rendent imparfaits… et donc réalistes. Dès lors, il était très facile de s’y identifier et de ressentir leurs émotions. Quant aux autres personnages, ils amenaient tous une touche inédite à l’histoire, soit dramatique, soit humoristique. En effet, c’est ça aussi ce roman… un mélange d’émotions, positives et négatives, qui entraînent le lecteur dans un périple surprenant !"

Lucie de Recto Verso, octobre 2020

"Voilà une très belle lecture, un coup de cœur. C’est original, surprenant, tout en gardant un côté réaliste, percutant. Et pour tout passionné de manga et/ou anime et/ou jeu vidéo, il a une saveur particulière. J’ai adoré le fait que cette passion soit exploitée de manière réaliste, percutante, et ingénieuse. Et ça c’est clairement très agréable et intéressant. Il y a de multiples références qui m’ont fait très souvent sourire. La plume de l’autrice est fluide, agréable. Le livre se laisse lire très facilement, il est constitué de courts chapitres qui s’enchaînent comme un rien. Oui, il ne faut pas se fier à moi qui prend souvent mon temps avec les livres. Elle m’a fait passer par une valse d’émotions. A aucun moment, elle ne choisit la facilité et ce jusqu’à la fin. Elle a gardé ce côté surprenant, réaliste, percutant."

Les voyages de Ly, octobre 2020

"Très agréable, il se dévore très vite grâce à des chapitres particulièrement courts. Son mélange constant entre différents univers magiques et culture geek est très plaisant. Et l’autrice évite les clichés avec des personnages qui ressemblent à des oignons : chaque couche en cache une autre…"

De l'autre côté des livres, septembre 2020

"Un roman fantastique bourré de créatures et qui pose de bonnes questions. Loin des clichés, cette lecture est vraiment jouissive."

Phooka de Bookenstock, septembre 2020

"En gros, ce livre est un mini coup de cœur, j'ai beaucoup aimé l'histoire, l'humour (souvent noir), les rebondissements, les références, le cadre ... Donc si vous êtes comme moi, un peu geek sur les bords, que vous aimez les aventures avec du surnaturel, ce livre est fait pour vous. En plus, vous savez quoi ? Pour une lecture d'Halloween c’est juste parfait ! Lancez-vous."

Imaginalivres, septembre 2020

"Complots, traitrises, manipulations sont les maîtres mots du roman dont la fin est des plus surprenante. Une fin à laquelle  je ne m'attendais pas et qui donne encore plus de réalisme à l'histoire. L'autrice a réussi à me transporter dans son univers des les premières pages. Univers qui est si proche de nous qu'il en est troublant de réalisme."

L'univers d'Ulfin, septembre 2020

"Les personnages sont bien campés et intéressants avec des failles bien présentes pour tous, sans stéréotypes. Derrière sa façade d’adolescent, Clément cherche à assumer ses choix, à s’émanciper de sa famille et à être lui-même."

Au pays des cave trolls, septembre 2020

"Des retournements de situation improbables et incroyables, l’intrigue en lance à la pelle : que ce soit des manigances, alliances ou duels, trahisons, anciennes querelles qui reprennent, gobage de cadavres (ou d’enfant :D) par ver de cimetière, morts et résurrections improbables, et un final inattendu, Clément et Takeshi ne vont pas avoir facile à s’en sortir indemnes !"

Livraisons littéraires, aout 2020

"Un roman tout public, les jeunes / jeunes adultes (mais les moins jeunes également !) apprécieront fortement les références aux jeux vidéos et aux mangas mais aussi ce personnage de 13 ans particulier et réaliste malgré sa famille. Un roman sur la force de contredire sa famille, sa communauté, le retour aux obligations et le poids des responsabilités face à la liberté, aux choix, au libre arbitre pas toujours facile de trouver sa place sans dommages collatéraux, sans conséquences."

Fil de Diane, aout 2020

"Les diverses références placées tout au long du récit me fait penser que l’auteure est une fan de manga, elle en cite plusieurs comme Bleach ou Beastars certes très connus, mais également un (que je trouve moins connu), Im (qui est juste génial) ce qui m’a agréablement surprise tellement je m’attendais à toute sortes de mangas sauf celui-ci ! Il y a également des références sur des jeux vidéos, comme Assassin’s Creed, World of Warcraft, et enfin, League of Legend qui fait presque parti de l’histoire. L’univers d’Harry Potter est également évoqué pour certains passage plutôt drôle de comparaison de personnage, si je devais transposer les personnages de cet univers dans celui de Harry Potter, Clément serait un Gryffondor, Takeshi un Poufsouffle."

SunRead26, aout 2020

Vous aimerez sûrement...